LES ÉPÉES ARCANES MINEURS ÉCOLE VOYANCE PIERRE HORN COURS DE TAROT

ÉPÉES

ÉPÉES

Les ÉPÉES représentent l’union des principes actif et passif, symbolisant la lutte constructive pour réaliser l’action. Réfèrent au monde de la pensée et de l’esprit, de la Vérité qui rend libre, des défis à relever et des difficultés à surmonter (luttes, conflits, santé, affaires de justice, gouvernants, etc); de même qu’à l’intelligence, à la puissance transformatrice de la pensée, à la communication.

 

Cette suite évoque la lutte parfois difficile ou douloureuse, mais requise, pour réaliser l’action; car elle implique la nécessité de faire le tri entre l’ivraie et le bon grain, pour remettre de l’ordre dans les affaires et pouvoir progresser librement de nouveau. Ce combat sous-tend la possibilité de blessures, la potentialité de la mort, la coupure de relations, le changement drastique qui transforme une vie, le risque à prendre d’une victoire ou d’une défaite, l’éventuelle intervention du Pouvoir qui décide et qui tranche (telle l’épée de la Justice, le scalpel du médecin, les mots incisifs qui saisissent et font cesser les obstacles, etc).

 

Les Épées sont donc associées au monde de l’intelligence – qui inclut la faculté de discernement –, de la gouvernance, de la parole et des mots, des communications efficaces et sans appel; mais aussi aux polémiques, à la nécessité de faire éclater la vérité pour se libérer et avancer, aux luttes et litiges qui peuvent amener coupure de contact et rupture de relation.

 

Sur Terre, chacun aspire à une vie où règnent l’ordre, l’équité, la liberté, la sécurité et la paix de l’esprit. Cette suite exprime donc les petits ennuis de la vie (manque ou excès de l’énergie des Épées) et les impacts d’un vécu relié aux conflits, aux épreuves, aux souffrances, aux frustrations, au surmenage et au burn-out, aux malheurs, aux déprimes et dépressions, à la maladie et aux accidents, au veuvage ou à la mort éventuelle, aux contrats et paperasses officielles (dont les diplômes), aux problèmes divers, aux escroqueries ou aux faillites, aux ennemis (cachés ou non), aux mauvais sorts et sortilèges, aux égrégores (forme-pensée négative), aux sciences occultes, aux choses secrètes, aux scandales, aux abus de pouvoir, aux procès et litiges, etc…

 

Les personnages des Épées sont considérés comme les faiseurs de troubles (ex: la placoteuse, l’espion, le traître, le faux ami, etc), et-ou comme ceux par qui les problèmes se manifestent (ex: avocat, médecin, juge, policier, huissier, etc). On les désigne souvent comme les « hommes de robe »: des gens en position d’autorité face à soi; ou des personnes seules, célibataires endurcies, veuves ou divorcées, plutôt austères ou aigries.

 

SENS POSITIF (LAME À L’ENDROIT)

 

As (1) : Trier l’ivraie du bon grain. Recherche de la vérité. Rétablir l’ordre où il y a désordre. Document officiel.

 

Deux (2) : Défensive, conflits et oppositions amènent une tension. Trêve temporaire, abcès encore à crever.

 

Trois (3) : Trahison, tromperies, abandon, rejet, idées noires. Brisure d’une relation.

 

Quatre (4) : Après l’effort consenti, temps de repos et de récupération. Intermède pour reprendre ses forces.

 

Cinq (5) : Adversités et défaites supplantent les efforts investis. Tristesse, hostilités, impasse.

 

Six (6) : Lassitude, ennui, stagnation. Sentiment d’enlisement, déprime. Possibilité de voyage.

 

Sept (7) : Situation instable, confrontation d’opinions antagonistes. Obstacles, parfois rupture.

 

Huit (8) : Sentiment d’être dans une impasse, pris au piège. Découragement, peine, critiques. Dépression.

 

Neuf (9) : Climat de méfiance, chagrin, détresse, fatalités. Entraves, luttes, ennuis de santé.

 

Dix (10) : Changements difficiles à venir: mais qui seront pour le mieux. On fait du ménage, on nettoie.

 

SENS NÉGATIF (LAME À L’ENVERS)

 

As (1) : Tensions, stress, inaction, malentendus. Les retards entravent les avancées et projets.

 

Deux (2) : Manipulations, mensonges et supercheries. Contradictions, heurts, problèmes, manigances.

 

Trois (3) : Problèmes hors de contrôle qui mettent la vie en désordre. Confusion, chaos, chambardements.

 

Quatre (4) : Surmenage, repos forcé: on est contraint de s’arrêter. Solitude, dépit.

 

Cinq (5) : Batailles intellectuelles et verbales visant à contrer des calomnies; perte, rancoeur.

 

Six (6) : Conflits non résolus, chagrins et pertes. Les difficultés sont là pour encore un bon moment.

 

Sept (7) : Manipulation, pessimisme, jalousie, vengeance. Risque de trahison, fraude, ou vol.

 

Huit (8) : Libération graduelle des entraves, lumière au bout du tunnel. Appui consenti pour avancer.

 

Neuf (9) : Rétablissement, retour de l’espérance. Malgré de durs moments passés, on reconstruit sa vie.

 

Dix (10) : Ennemis dans l’ombre, complots autour de soi. Décider de régler une situation et tourner la page.




 

LES HONNEURS

LES FIGURES : PERSONNAGES DE LA COUR DES ÉPÉES

 
ÉPÉES

Traditionnellement: les faiseurs de troubles. Cheveux noirs, bruns ou roux foncé. Yeux noirs, bruns, verts, pers, gris ou bleus.

 

SENS POSITIF ÉPÉES (LAME À L’ENDROIT)

 

Valet (V) : Jeune homme / femme (moins de 20 ans). Ce Valet annonce des placotages, et le colportage de petits ragots et calomnies. Espionnage, placotage.

 

Cavalier (C) : Jeune homme / femme (21 à 30 ans). Ce Cavalier annonce l’arrivée d’un personnage fonceur, prêt au combat pour défendre ses idées et projets. Bouleversements, luttes.

 

Reine (D) : Femme mature. Femme de tête, rationnelle, qui sait où elle va et met tout en œuvre pour y arriver. Rapports de force, oppression. Opportuniste, arriviste.

 

Roi (R) : Homme mature. On l’appelle « l’homme de robe », ou le professionnel. C’est un homme d’autorité, de pouvoir dans nos affaires.

 

SENS NÉGATIF (LAME À L’ENVERS)

 

Valet (V) : Personne de l’entourage à l’esprit mal tourné, qui cherche à créer des problèmes autour d’elle, à l’insu des gens. Il faut s’en méfier: elle peut nuire.

 

Cavalier (C) : Personnage fat et vaniteux, hypocrite, sournois, menteur, qui flatte pour mieux écraser.

 

Reine (D) : Femme envieuse. On l’appelle la « placoteuse ». Méchancetés, manigances, ruse. Fait beaucoup de tort.

 

Roi (R) : Homme de pouvoir, tyran abusant de son autorité pour faire du tort autour de lui. Il peut nuire au consultant.

élèves de l’école qui suivent les cours