LE PENDU ÉCOLE DE VOYANCE PIERRE HORN COURS DE TAROT SUITE

OPTIQUE “INITIATIQUE”

PENDU

Le nom de cet arcane majeur du Tarot est conçu à partir d’un verbe composé, il désigne un homme au travers de son activité du moment : le Pendu. Ce terme indique qu’une personne est, ou a été, pendue (à quelque chose). Généralement et en tenant compte de l’époque Moyenâgeuse du remaniement du Tarot tel que nous le connaissons aujourd’hui, quand le verbe pendre est associé à un individu, cette action renvoie à la notion de punition, de sanction exercée suite à des actes répréhensibles ou mauvais ayant été commis par la personne qui a été pendue en guise d’exemple, pour montrer à tout le monde ce qui arrive en cas de désobéissance des règles et lois établies. La vue d’un pendu suscite la peur en rappelant les conséquences fâcheuses en cas de rébellion.

 

Remarque : parmi la trame tissée par les arcanes majeurs du Tarot se trouvent trois arcanes étroitement et directement reliés, ce sont : la Justice, le Jugement et le Pendu. L’être humain juge ce qui est bien ou mal et il a conçu un service de justice pour maintenir un ordre social. La notion de justice désigne ce service où les employés sont chargés de décider s’il faut sanctionner ou disculper un individu accusé par un tiers. La notion de jugement désigne notamment l’ordonnance libellant la décision prise par la justice concernant l’inculpation ou la disculpation de l’accusé. L’action de pendre quelqu’un rappelle à une décision (le jugement) émanant de la justice concernant une faute commise, entraînant l’exécution d’une sanction à l’encontre de l’individu jugé coupable.

 

Le Pendu du Tarot pourrait très bien s’être pendu lui-même, comme nous le verrons en étudiant l’image. Cet individu pourrait bien être une sorte de fakir (c’est-à-dire un individu en démarche spirituelle qui soumet le corps à la volonté du mental), par exemple.

 

Le Pendu renvoie à la représentation d’un homme accroché (à quelque chose), délibérément ou non.

Le Pendu est le huitième arcane majeur affilié à la famille des personnalités.

 

XII est le nombre de l’arcane majeur le Pendu. Le nombre nucléaire de 12 est 3 (qui vibre à 30). 3 est symbole de l’esprit naissant, de la créativité et aussi, du masculin (3 est le premier nombre impair agissant dans le monde). A ce niveau, le nombre 12 (30) a développé son esprit créatif soit, il est capable d’agir.

12 est un nombre doté d’une riche symbolique avec notamment les 12 apôtres de Jésus, les 12 mois de l’année, etc. 12 marque un accomplissement. Ce nombre annonce un renouveau.

 

Étude de l’image :

Sur le dessin de l’arcane majeur le Pendu, on peut voir un personnage suspendu par un pied qui se retrouve la tête près du sol et les pieds en l’air. L’individu est accroché à une sorte de poutre calée entre deux troncs d’arbre élagués.

 
Le sol est inexistant ; en effet, à part deux monticules où sont enracinés les arbres, il n’y a pas de terrain. L’individu figuré sur cet arcane semble jeune. Sa corpulence est plutôt dodue, signe de confort matériel et de générosité. Il a les cheveux mi-longs de couleur bleue, signe de puissance réceptive. Ses cheveux touchent la délimitation entre l’espace contenant l’image et l’espace contenant le nom de l’arcane. Une mèche se perd derrière cette délimitation, comme si la mèche de cheveux s’enfonçait dans le sol telle une racine. On voit un bout de l’oreille droite de l’individu, détail important car il est rare de voir les oreilles des personnages apparaissant sur les arcanes majeurs, ce qui vient indiquer que l’individu est capable d’écouter avec attention et raison (côté droit).

 

Le personnage regarde devant lui. Son cou est large, signe d’une aisance pour s’exprimer ; mais le cou est comme plissé, sûrement à cause de sa position, et il y a des stries, ce qui vient signaler quelques tensions ou, peut-être, une retenue de son expression verbale, comme s’il se contenait de dire quelque chose.
 
Les vêtements de l’individu sont le plus souvent rouge, bleu et jaune, les trois couleurs fondamentales symbolisant les énergies créatrices. Plusieurs détails viennent confirmer que l’individu est en mode “réceptif”.
 
Il affiche un air jovial, ou même farceur, malgré sa position à la renverse… Le personnage indique qu’il est  confiant ouvert au mystère de l’irrationnel… Il exprime qu’il ne se laissera pas intimider par l’expérience… L’arcane du pendu sera interprété pour certains comme étant une épreuve, mais pour d’autre il ne s’agira que d’un défi à relever et qui peut même sembler amusant!
 
Le pied gauche du personnage est rattaché par une corde accrochée à une sorte de poutre. La corde ressemble à un cordon ombilical. Il est important de relever que la corde n’enserre pas la cheville du personnage, elle apparaît comme si elle émergeait directement du pied, du talon pour être précis. Le talon symbolise notre fragilité et vulnérabilité (le talon d’Achille). Cette corde qui semble surgir du talon gauche est rattachée à une poutre de couleur verte, couleur de l’élan de vie et de la régénération. La corde peut symboliser sans douter un lien affectif ou un lien de soumission, mais surtout, elle signifie un lien qui nous rattache aux forces secrètes de la nature, un lien qui nous garde en contact avec l’invisible et qui nous force à voir la réalité sous d’autres angles… C’est aussi le lien qui nous rattache à une idéologie, ou à une croyance… C’est ce qui nous permet de rester confiant même quand on doit faire face à l’inconnu. Et surtout, ce lien est ce qui rattache le Pendu à lui-même…

 


La poutre verte symbolise la force de la nature et également, l’espoir. Sur la jonction de la corde et de la poutre se trouve un nœud, peut-être pour signifier que le point d’attache a été réfléchi, pensé.

 

La poutre verte repose sur deux troncs d’arbres élagués. Les arbres sont vivants, à voir le rouge suintant des emplacements où les branches ont été coupées. Chacun sort d’un des monticules verts. Devant chaque monticule se trouve une plante à 4 feuilles également verte. L’arbre a une symbolique très riche : il est symbole de vie, de la force de l’élan de vie, il met en rapport la terre avec le ciel c’est pourquoi il symbolise le centre et, comme le bâton, l’axe du monde ; l’arbre pousse à la verticale, il symbolise de la sorte l’élévation de l’âme.

PENDUIl est à noter que les jambes du Pendu, la droite repliée derrière la gauche, forment un 4 (retournez l’image) ou une croix. Graphiquement, le nombre 4 est représenté par un carré ou une croix…

 

La symbolique du carré est proche de la symbolique de la croix (voir : L’EMPEREUR)

 
Il est à relever également que l’individu dessiné sur cet arcane est en train d’agir, puisqu’il se suspend par un pied. Mais son action a comme fin la non-action, puisque dans cette position l’individu ne peut plus ni réagir ni agir, ce qui est confirmé par le fait qu’il se tient les mains derrière le dos.
 
Cette image figure parfaitement, à mon avis, la méditation. Sinon, il peut agir sur un autre plan que sur le plan physique et il parvient donc à déplacer des objets ou à voir à distance, il arrive à communiquer par la pensée, il arrive à développer toutes sortes de dons, grâce à cet exercise d’initié.  En vérité le Pendu n’est pas en mauvaise posture. Cet exercice a clairement été voulu et planifié par lui, car cet exercice permet de développer ses facultés.

Le grimoire des sortilège et rituel initiation magie wicca

 

LE PENDU est l’initié qui a inversé les valeurs de ce monde et comprit son mystère et le poids des vanités. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (cf : Table d’Émeraude) . Il à fait descendre son âme pure dans son corps et son corps dans son âme pour former un tout. Il y a renoncement au monde matériel, cette véritable aliénation.
 

Sur le plan spirituel, je rappelle que l’Hermite, qui est le septième arcane de la famille des personnalités, symbolise un état de crise qui permet de faire évoluer son niveau de conscience perceptive (dans le meilleur des cas). L’arcane LE PENDU se situe après les arcanes la ROUE-DE-FORTUNE (la Providence) et LA FORCE (le contrôle de soi).

PENDULE PENDU a résolu la crise et il s’est éveillé soit, sa conscience s’est élargie. Cet individu, en se suspendant de la sorte, regarde le monde à l’envers ; c’est-à-dire qu’il cherche, dans cette position inconfortable, à percevoir son environnement sous un autre angle, avec un autre regard, autrement. Dans cette position, il apprend à voir au-delà des apparences et à penser différemment. Ses croyances se transforment, son jugement évolue ou change. Il est entouré d’arbres élagués, ce qui représente le travail qu’opère cette personnalité sur ses désirs et besoins, soit : il fait un bilan afin de trier entre ses désirs vains et ses désirs essentiels.

 

Cet individu n’est plus personne (identité et ego) puisqu’il se nomme selon son activité du moment (être pendu), ce qui indique que ce personnage est plus sensible à l’être qu’au paraître ; et qu’il s’empêche de faire quoi que ce soit (à part méditer). Cet arcane renvoie une impression de souffrance volontaire ; en effet, il est pénible de tenir dans la position de cet individu (d’où mon association d’idée avec le fakirisme).

 
Si l’arcane LA FORCE nous enseigne la maîtrise de soi, l’arcane le Pendu enseigne la nécessité de se défaire de ce qui est inutile. En effet, les branches d’arbres coupées représentent les besoins et désirs superflus, vains.

 

Notre force, ou pouvoir personnel, se doit d’être canalisée, sublimée. L’objectif est spirituel (la corde tenant le personnage), mais ce qui procure de l’énergie, ce qui nourrit et inspire, est terrestre, matériel.
Une fois le tri effectué entre ce qui est vain et ce qui est essentiel pour soi (travail effectué par le Pendu), il s’agit d’agir en conséquence, en sachant se défaire, se délier, du vain et du superflu venant de l’extérieur soit, des tentations provenant du monde ; c’est ce que fait le personnage apparaissant sur l’arcane SANS NOM- XIII.
 

En résumé, LE PENDU se prépare en faisant le point sur l’essentiel et l’arcane XIII agit en se défaisant de l’inutile et des leurres. Le Pendu agit en soi, sur son fonctionnement, sa façon de percevoir, de penser et d’entretenir des relations, etc…

 

L’individu suspendu a pris conscience de la vanité de l’ego, ainsi que du cercle vicieux dans lequel nous sommes entraînés par les désirs et les faux besoins procurant des plaisirs éphémères et insatiables qui nous propulsent dans une spirale infernale de souffrances et de jouissances. Le Pendu sacrifie son ego (symboliquement) pour pouvoir laisser s’émanciper son être profond. Pour le dire autrement, LE PENDU se connecte avec son âme.

LES SECRETS DU PENDU 

Un Monde (21) à l’envers (12), qui fait lire “le Pendu” en “Pendu-le”. Un gibet (“JB”, pour les intimes de Jakin et Boaz, les colonnes du Temple) qui porte un condamné et ce dernier l’étant sans doute parce que pas sage! Voilà des indices pour une nouvelle forme d’interprétation inusitée des arcanes ! Pourquoi ne pas reconsidérer mille et une fois cet arcane du Pendu… Arcane de l’Initié bienheureux ou du condamné à mort ?Ouvrir la porte secrète de cet arcane, c’est remettre le Monde à l’endroit ! C’est aller droit au but en prenant le chemin le plus court! Il ne s’agit plus alors de danser au bout d’une corde mais sur un pied, comme le fait l’être au centre du Monde.

 

Alors, ce PENDU… C’est vraiment le MONDE à l’envers !!!!

PENDULE-PENDU, 12 s’est suspendu à la renverse pour enfin voir le monde selon une “autre réalité”, le 12 regarde le monde dans le reflet d’un miroir et s’aperçoit qu’en vérité nous somme l’image renvoyées, nous sommes seulement nous-même le reflet, d’une autre réalité, qui est en vérité, la Vérité du monde et de la Création!

Le 12 se suspend pour ce mettre en contact avec le 21. LE-PENDU, devient alors PENDU-LE. L’initié se connecter ainsi aux énergies terrestres et célestes et prend conscience de la réelle présence des élémentaux. Le Pendule n’est-il pas l’instrument des sourciers, et des chercheurs de sources d’énergies terrestres?! LE PENDU est l’initié qui s’abandonne au monde vibratoire, pour sonder les forces telluriques et les ondes célestes…

 

Le Pendu, en douzième position, “initie” la deuxième partie du jeu. Sa lecture en “Pendu-le”, indique aussi une certaine manière d’entreprendre une initiation en profondeur. C’est évidemment le temps de comprendre qu’il faudra mourir à notre ancienne manière de voir le monde et de passer à une nouvelle perception es choses….

Cela explique en effet pourquoi l’arcane SANS NOM, est l’étape qui fait suite à celle du PENDU. En effet, après son initiation able métamorphose… Le processus “alchimique” de transformation débute avec l’arcane de LA TEMPÉRANCE, cet ange alchimiste, qui mettra en opération le processus en  mixant ingénieusement les deux substances qui permettent le véritable épanouissement… Les deux substances des “forces opposées complémentaires”, qui sont la clé de la transmutation et de la sublimation.

 

 

LES 7 NIVEAUX DE L’INITIATION

Les 7 niveaux de consciences, les 7 portes de la Connaissance, les 7 Phases Alchimiques,  les 7 Églises, les 7 paliers de l’Échelle de Jacob, les 7 Archanges, les 7 Flammes Sacrées,  les 7 Dons de l’Esprit…

 

Oui, nous parlons ici des 7 niveau de l’initiation…

 

Les 7 Phases Alchimiques (1.Recueillir 2. Entretenir le Feu Secret  3. Débarrasser des Impuretés 4. Fusionner les substances opposées complémentaires 5. Célébrer les Noces Alchimiques 6. Transmutation 7. Sublimation)

 

On remarquera donc que LE PENDU est un excellent exemple de ces Codes Secrets du Tarot si simples et si merveilleux… mais qui reste pourtant cachés aux yeux des non-initiés.

 
Voici un exemple très visuel et qui vous ouvrira encore de nouvelles portes sur l’esprit avec lequel le Tarot a été codé.
 
Si l’on regarde la carte du Pendu, on remarque qu’il y a 12 branches coupées dont l’intérieur est de couleur rouge. Bien sûr, ces 12 branches coupées sont en rapport avec les 12 constellations du zodiaque, alors, ceux qui s’intéressent aux Tarot s’arrêtent à cette constatation parce qu’il est toujours difficile de concevoir que plusieurs enseignements puissent être combinés en un seul dessin.
 
En fait, si l’on regarde le poteau horizontal tout en haut de la carte, on remarque qu’il est posé de chaque côté dans le support formé par l’intersection de deux branches.

 

On remarquera encore, qu’il est possible d’ajouter six autres poteaux horizontaux et du coup, on se retrouve avec l’illustration des sept barreaux de l’échelle de Jacob révélée dans le Tarot. Les 7 degrés de l’initiation!

 

 

Cela vous paraîtra évident maintenant que la clé vous a été révélée, et pourtant cela a échappé à des générations de chercheurs.

 

Les 7 degrés de cette échelle sont les sept marches de l’initiation et correspondent aussi aux sept chakras. Cette échelle permet au disciple de s’élever vers le céleste pour devenir un soleil vivant. Ces 7 niveaux d’élévation de l’initié représente la voie à suivre vers son accomplissement.

 

Cette illustration du “Mutus Liber” (Livre des Mutations) nous montre l’être spirituel 

que devient l’initié mort à sa vie profane.
 

 

Remarquez l’échelle qui est tombées alors que l’initié procède à son ascension. Le 12 s’est concrétisé ici dans son reflet, le 21 !!! Cette image forte en symboles, contient en quelque sorte en condensé des étapes suivantes à l’étape suggérée par l’arcane du PENDU ; de gestation, d’enfantement et de renaissance de l’initié pourvu d’une nature solaire et royale. C’est aussi ce que nous retrouvons dans la dernière phase du Mutus Liber qui illustre la concrétisation de la victoire sur le dualisme (la « clairvoyance » annoncée dans la phrase « Oculatus abis » ), mais aussi l’étape de révélation de l’être intérieur.